lundi 16 avril 2012

Tellines à l'alentejane.








Difficile de s’y retrouver quand on ne vit pas en bord de mer parmi les appellations de différents coquillages.
Ce que je sais c’est que ceux dont je vais vous parler on les trouve dans beaucoup de pays et qu’ils ne portent jamais le même nom. Je crois que même dans les différentes régions de France les noms vernaculaires ne sont pas les mêmes.
C’est en général à  Elvira Mendez qui vit aux Açores que je m’adresse pour m’aider et comme d’habitude la réponse a suivi la question, il s’agit de Tellines (Conquilha Donax SPP).
A Abidjan il nous arrivait de partir vers Grand Bassam le dimanche matin et d’acheter une bouteille de coquillages.
Au début je pensais que dans ces bouteilles que les gamins vendent en bord de rue contenaient des arachides comme dans les pays du Sahel, mais non je me trompais.
On faisait demi-tour et direction la cuisine pour les laisser tremper un peu avant de les préparer.

Image marché
Images tellines

Ce midi je les ai préparées à la portugaise « Bulhau pato ». depuis que je suis allée dans la cuisine de ma voisine et propriétaire ici à Milfontes, je sais ce qui fait la différence entre lire une recette et la voir. Ce soir-là elle avait grillé des petites tranches de porc (porco preto) de leur ferme. Mais avant de servir je ne peux pas vous dire quelle quantité d’ail cru, d’huile d’olive et de coriandre elle a versé sur la viande. incroyable et elle est pourtant toute menue.
Difficile de comprendre. Toujours est-il que c’est très bon.
J’ai suivi sa méthode pour la recette qui suit.

Ingrédients pour 2 personnes
1 kg de tellines
3 c à s d’huile d’olive
4 gousses d’ail (des grosses)
beaucoup de coriandre ciselée

Préparation.
Cuire les pâtes selon la méthode préconisée sur l’emballage.
Faire dégorger les coquillages quelques heures dans de l’eau de mer ou de l’eau dans laquelle on ajoute 15g de gros sel marin par litre.
Mettre une casserole sur le feu et quand elle est bien chaude y faire sauter les tellines.
Retirer du feu dès qu’elles sont ouvertes et laisser refroidir avant de les enlever de leurs coquilles.
Généralement je procède de la sorte la veille et je garde les coquillages avec le jus qu’ils ont rendu dans le frigo jusqu’au lendemain.
Faire chauffer l’huile, y verser les tellines.
Dès qu’elles sont bien chaudes ajouter l’ail et la coriandre et couper la source de chaleur.



4 commentaires:

  1. C'est très beau et ça me donne très envie, dommage que Liège soit si loin de la mer !! ... Pas grave, je prends note pour cet été, au bord de l'océan je pourrais en profiter à fond :-)
    J'adore les pâtes aux coques comme en Italie aussi, cette recette m'y fait penser. Merci

    RépondreSupprimer
  2. oui Isa, on les retrouve un peu partout, la grosse différence est dans 'usage de la coriandre plutôt que du persil. Elles sont toujours bonnes de toutes manières.

    RépondreSupprimer
  3. Coquillages,coriandre et beaucoup d'ail!!...moi ça me va!!...Ca te change du côté triperie...et c'est un très bon choix!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais au moins dans la triperie je ne suis pas en concurrence avec de super cooks comme toi par ex.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...